Environnement Facile

header

L'environnement en 1 clic!

Zéro déchet

Cette rubrique, pensez-vous, peut paraitre faire doublon avec la rubrique Réduire sa production de déchets. En effet la démarche zéro déchet reprend des thèmes de cette rubrique, mais pas uniquement. C'est pourquoi j'ai voulu créer cette page.

La démarche est une démarche qui imite les cycles naturels durables, où tous les matériaux mis au rebut sont destinées à devenir des ressources à utiliser par d’autres.

Le "zéro déchet" est un mode de vie, que de plus en plus de personnes suivent, car elles ont conscience que notre production de déchets actuelle est destructrice pour la planète. Cette méthode, est notamment relayée par Béa Johnson, une française partie vivre aux USA et qui ne produit que 1 litre de déchets par an. Elle explique notamment sa démarche dans son livre "Zéro déchet". Certaines municipalités ont également mis en place ce mode de vie dans plusieurs pays du monde, afin de réduire au maximum leurs déchets, d'éviter la construction d'incinérateurs, etc... Cette démarche est portée par le collectif "Zero Waste", et en France par l'association "Zero Waste France".

Une démarche individuelle

Dans ce paragraphe, je vais expliquer les 5 principes de la démarche Zéro Déchets de Béa Johnson, en vous donnant le maximum d'exemples. Bien évidemment ce site ne sera pas aussi complet que son livre, donc je conseille à tous ceux qui veulent entrer dans cette démarche de lire ce livre. En appliquant ces 5 principes, vous réduirez forcément votre quantité de déchets.
Voici les 5 principes: Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler, Composter.

Refuser

Refuser ce dont on a pas besoin est la 1ère étape de la démarche.
Quelques exemples:

Réduire

La 2ème étape de la démarche consiste à réduire ce que nous avons besoin.
Quelques exemples:

Réutiliser

La 3ème étape pour arriver au zéro déchet est de réutiliser ce que nous consommons.
Quelques exemples:

  1. Faire ses courses avec des contenants réutilisables.
  2. Remplacer ses produits jetables en produits réutilisables (voir la rubrique Réduire sa production de déchets).
  3. Louer les objets qui sont très peu utilisés.
  4. Acheter d'occasion au lieu d'acheter neuf systématiquement.
  5. Réparer, recoudre, etc...

Recycler

4ème étape: Recycler. Pour cela reporter vous à la rubrique Le tri des déchets.

Composter

Dernière étape: Composter. Pour bien apprendre comment composter, rendez vous à la rubrique Le compostage.

Une démarche collective

Dans ce paragraphe, je vais donner des exemples de villes ou province qui se sont lancés dans la démarche zéro déchet. Cette liste n'est pas exhaustive, car il y en a de plus en plus!

Capannori - Italie

Tout a commencé en 1997 avec le projet d'un incinérateur prévu en périphérie, qui a fait naitre un vent de contestation. Depuis 2007 la ville avance dans un calendrier qui prévoyait 70% de déchets recyclés en 2015, et vise le zéro waste à l'horizon 2015. Dans cette commune, tous les habitants trient leurs déchets correctement, car ceux qui ne le faisait pas, leur sac restait sur le trottoir, et la municipalité leur expliquer pourquoi. La ville envisage de faire payer les déchets non recyclables au poids, mais aussi de les analyser afin d'en connaitre la cause. La municipalité est en guerre contre les bouteilles d'eau des supermarchés et a rénové et purifié une quinzaine de fontaines publiques.
Plusieurs autres villes italiennes se sont lancés dans la même démarche.

Ljubljana - Slovénie

Ljubljana est la 1ère capitale européenne à adhérer à la démarche Zéro Déchet en septembre 2014. Ljubljana se classe d’ores et déjà au premier rang des capitales de l’UE en ce qui concerne les performances de tri à la source et de réduction des déchets. Elle collecte séparément 60% de ses déchets municipaux et produit moins de 150kg de déchets résiduels par habitant et par an (déchets ni compostés, ni recyclés). L’engagement de la ville d’ici 2025 est d’atteindre les 78% de collecte séparée et de diminuer à 60 kg par an et par habitant la quantité de déchets résiduels.

Seattle - USA

En 2005, la commune a obligé le tri: les poubelles mal triées ne sont pas ramassées par les agents municipaux. A cette même époque, la ville décide de changer sa collecte de déchets verts pour l'étendre aux déchets organiques de cuisine, et aux papiers et cartons souillés. En 2009, ce sont les viandes qui sont collectées dans les déchets organiques, car ces poubelles sont désormais rammassées 1 fois par semaine. Le taux de déchets compostés et recyclés a atteint 56% en 2013, avec pour objectif 60% en 2015 et 70% en 2022.
La ville s'est heurtée à des oppositions tenaces: La ville a interdit en 2002 le polystyrène pour les plats à emporter, ainsi que tous les emballages ni recyclables ni compostables. Elle a voulu aller plus loin en 2014 en autorisant uniquement les emballages et couverts compostables, ce qui n'a pas plus à une chaine de café qui s'est opposée en justice. Mais les autorités n'ont pas abandonnés l'idée. En 2012, la municipalité a interdit les sacs en plastique à usage unique et de faire payer 5cts les sacs en papier. La ville a également essayé de réduire les annuaires commerciaux en tenant un site internet où chacun pouvait s'inscrire ou de désinscrire de la liste de diffusion mais les entreprises de diffusion ont fait appel et la ville a perdu.
Enfin la ville a ouvert des magasins de seconde main, dont 1 magasin dédiée à la revente de matériaux de construction et d'ameublement.
Cet exemple nous montre que la démarche n'est pas facile, car certains industriels mettent des batons dans les roues!

Copyright © 2011-2018, tous droits réservés.
Le contenu de ce site (texte et photos) est la propriété de son auteur, il ne peut être reproduit sans autorisation, même partiellement.