Environnement Facile

header

L'environnement en 1 clic!

L'eau potable

En France, l'eau potable est constamment contrôlée et de très bonne qualité; elle est donc sans risque pour la santé, et quand elle ne l'est pas, la préfecture en informe les usagers. Chacun peut donc boire de l'eau potable au robinet, ce qui permet, outre les économies financières, de réduire sa quantité de déchets (voir page "Réduire ses déchets").
Sachez que les eaux en bouteille sont des eaux minérales et ne sont pas soumises aux critères de potabilité.
Cette page du site vous permettra de connaître les traitements de l'eau afin de rendre celle-ci potable, ainsi que la législation francaise concernant les principaux polluants contenus dans l'eau.

Qu'est ce qu'une eau potable ?

C'est une eau propre à la consommation. Cette définition de la potabilité de l'eau étant subjective, il existe des normes francaises et européennes qui définissent un cadre, c'est à dire qu'elles donnent des valeurs de concentrations de certaines substances contenues dans l'eau.
Les critères d'une eau « propre à la consommation » portent sur :

Le contrôle est effectué sur l'ensemble du système de distribution : points de captage, stations de traitement, réservoirs et réseaux, et il s'accompagne de prélèvements d'échantillons d'eau. Ceux-ci sont analysés par des laboratoires agréés par le Ministère chargé de la Santé.

Les normes

Les normes francaises sont souvent l'application même des normes européennes. Certaines valeurs peuvent être plus strictes, mais en aucun cas plus laxistes.

En France, c'est le décret de 2007 qui est actuellement en vigueur pour définir les paramètres d'une eau potable :
1/ Les paramètres microbiologiques :

Paramètres microbiologiques

2/ Les paramètres chimiques :

Paramètres chimiques

Le traitement de l'eau potable :

Usine eau potable

L'origine de l'eau

Selon les communes, l'eau potable est obtenue soit par pompage d'eau d'un lac ou d'un cours d'eau (rivière,fleuve, etc.), soit par forage dans la nappe phréatique. Cette eau "naturelle" subit alors différentes étapes de traitement afin d'être rendue potable dans une usine de potabilisation.
Ces eaux de ressources sont testées afin de déterminer le traitement à mettre en oeuvre, mais aussi pour s'assurer qu'elles ne subissent pas de pollutions.

Le prétraitement

L'eau étant d'origine naturelle, elle arrive dans la station de potabilisation en ayant entrainé de gros déchets: il faut alors qu'elle passe dans un ensemble de prétraitements composé de dégrillages et tamisages, qui a pour but une filtration grossière de l'eau.

L'oxydation

Si l'eau d'origine contient beaucoup de matières organiques, de fer ou de manganèse, il est nécessaire de faire une étape d'oxydation, soit à l'aide de chlore, soit à l'aide d'azote.

La clarification

Des réactifs chimiques sont ajoutés pour accélerer l'agglomération des matières en suspension de l'eau. Ces matières, plus lourdes que l'eau, vont alors couler et former des boues,et l'eau en surface continue vers l'étape suivante.

La filtration

L’eau circule plus ou moins rapidement à travers des membranes ou des filtres constitués de matériaux comme le sable et le charbon actif. Les filtres à sable, en début de filière, retiennent notamment le fer et le manganèse. Les filtres à charbon actif, placés en fin de filière, absorbent les composés organiques résiduels.

La désinfection

Afin d'éliminer les microorganismes encore présents dans l'eau ou ceux qui pourrait se développer dans les réseaux d'eau alimentant les habitations, il est nécessaire de la désinfecter. Afin d'avoir un effet complet, on conjugue souvent 2 traitements: d'abord un traitement à l'azote, très efficace sur la plupart des micro-organismes, puis un traitement au chlore, qui permet d'avoir un effet durable dans le temps, afin que l'eau potable soit non contaminée dans tout le réseau entre la station et la plus éloignée des habitations.

Copyright © 2011-2018, tous droits réservés.
Le contenu de ce site (texte et photos) est la propriété de son auteur, il ne peut être reproduit sans autorisation, même partiellement.